Parker, Duncan , Ginobili meilleur Big Three de l’histoire ?

Tony Parker, Manu Ginobili et Tim Duncan ont atteint mardi la barre des 500 victoires en saison régulière de NBA. Avec ce succès le Big Three des Spurs de San Antonio ne pointe plus qu’à quarante succès du trio des Boston Celtics Larry Bird, Kevin McHale et Robert Parish. Est-il pour autant le Big Three le plus fort de tous les temps ?

Parker Duncan Ginobili

« Cette équipe est trop vieille« . « Cela risque d’être la saison de trop. » Ce sont ces phrases, comme une rengaine, qui accompagnent chaque début de saison des Spurs depuis quelques années déjà. Pourtant le Big Three de San Antonio semblent ne pas subir le poids des années qui passent. Bien sûr Tim Duncan (38 ans) n’est plus aussi explosif sous le panier, Manu Ginobili (37 ans) et Tony Parker (32 ans) ont connu quelques blessures la saison dernière, mais rien ne semble pouvoir dérégler la machine texane. En effet, douze ans jour pour jour après leur première victoire en NBA (29 octobre 2002 contre les Lakers (87-82) ), ces trois joueurs continuent de battre des records. En fin de saison dernière, Parker, Duncan et Ginobili étaient déjà rentrés dans l’histoire en ayant remporté le plus grand nombre de victoire en playoff passant devant Byron Scott, Magic Johnson et Kareem Abdul-Jabbar. Les trois compères ne sont plus qu’a quarante victoires du record de succès en saison régulière (540) et à cinquante matches du record de nombre de rencontre disputée par un Big Three en saison régulière.

Un manque de titre ?

Cette impressionnante régularité ne doit pas faire oublié que les Spurs ont toujours compté sur un collectif très fort durant cette période. La manière de jouer de Gregg Popovich, coach de l’équipe qui a aussi remporté les quatre titres, a parfois éclipsé le Big Three. Pour preuve le MVP des finales 2014 est Kawhi Leonard malgré la présence des trois stars.

Autre limite de Duncan, Ginobili et Parker, ils n’ont remporté que quatre titres ensemble sur une période de douze ans (2003, 2005, 2007 et 2014). C’est très loin du record en la matière codétenu par Bill Russell et Sam Jones, avec K.C. Jones ou Tom Sanders dans les années soixante lorsque les Celtics de Boston régnaient sur la NBA. Pour Phil Jackson l’emblématique entraîneur des Los Angeles Lakers les meilleures équipes, les meilleures associations de joueurs devaient être capables de conserver plusieurs années d’affilée le titre de champion. Une performance encore jamais réalisée par les Texans. Déjà parmi les plus grands, il n’est pas trop tard pour en faire un trio de légende. Dernière chance cette année pour Duncan Ginobili et Parker qui selon toutes vraisemblances vivent leur ultime saison ensemble.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s