Kurzawa en Bleu malgré les épreuves

Après avoir été écarté de la première liste pour les matches amicaux contre l’Albanie et la Suède, Didier Deschamps a convoqué Layvin Kurzawa suite à la blessure de Benoît Trémoulinas. L’occasion pour l’arrière gauche monégasque de faire ses preuves et de montrer à Didier Deschamps ce qu’il vaut après son parcours semé d’embûches.

Layvin Kurzawa

Hiver 2013. Layvin Kurzawa est sur le point de s’engager à Brest mais son club formateur, Monaco, pose son véto pour le retenir. Une décision qui bouleversera la carrière du joueur. Quelques mois plus tard, il devient l’une des références à son poste en Ligue 1 et un joueur majeur de son équipe. Nominé l’année dernière pour le trophée de meilleur espoir de Ligue 1, il figure dans l’équipe type de la saison 2013-2014 du championnat pour l’UNFP, au contraire de Lucas Digne son principal concurrent chez les Bleus. Cette saison, il découvre la Ligue des champions et évolue dans la meilleure défense de la compétition à égalité avec le Borussia Dortmund (un seul but encaissé en quatre matches).

Longtemps attendue et réclamée par de nombreux spécialistes, sa sélection intervient pourtant à un moment surprenant. Il y a deux semaines peu de personnes auraient parié dessus. Kurzawa était alors au cœur d’une polémique en raison de sa célébration de but jugée provocatrice envers les Suédois. «Je suis rigoureux mais pas inflexible» c’est par ces mots que Didier Deschamps a justifié l’appel de Layvin Kurzawa en remplacement de Trémoulinas, blessé, pour les deux matches amicaux de l’équipe de France.

Une vraie carte à jouer

Ecarté de la première liste comme ses coéquipiers des espoirs en raison de l’élimination contre la Suède, le défenseur monégasque semble avoir une carte a joué pour prendre au moins la place de numéro deux à Lucas Digne. Ses qualités offensives peuvent amener une alternative intéressante à Patrice Evra souvent critiqué pour son manque de poids en attaque. Pour preuve ses cinq buts et trois passes décisives réalisés en championnat la saison dernière. Il l’a d’ailleurs inscrit le seul but des espoirs au match retour en Suède. Didier Deschamps semble avoir retenu cette partie du match de Kurzawa et non son geste malheureux qualifié d’erreur de jeunesse. Il est désormais chez les grands et ne devra pas commettre de nouveau ce genre d’écart car le sélectionneur le surveille. Il semble en avoir pris conscience, « Je ne reproduirai plus ce geste sauf s’il y a du soleil« . Le voilà désormais intégré chez les A. Pour son bizutage par le groupe, il a repris la chanson de Corneille « parce qu’on vient de loin » un titre qui correspond bien à son parcours.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s