Archives du mot-clé Iniesta

Coupe du monde : L’Espagne a de la ressource

Annoncée comme l’une des favorites de la Coupe du monde 2018, l’Espagne a montré qu’elle possédait de vraies ressources mentales en décrochant le nul face au Portugal après avoir été menée deux fois au score au cœur d’une semaine très agitée, marquée par le renvoi de son sélectionneur. 

DgJousAXUAE4h_c

L’Espagne aurait sûrement préférée vivre un début de Coupe du monde plus serein. Malheureusement pour la Roja, tout s’est accéléré à deux jours de son entrée au Mondial quand le Real Madrid a annoncé le nom de son nouvel entraîneur : Julen Lopetegui. Problème de taille, le technicien de 51 ans était encore le sélectionneur espagnol.

Il n’en n’a pas fallu plus au président de la Fédération espagnole de football pour renvoyer Lopetegui et introniser Fernando Hierro qui était alors dans l’encadrement de la Seleccion. De nombreuses équipes auraient eu du mal à se relever d’un tel soubresaut à deux jours d’affronter le Portugal de Cristiano Ronaldo, champion d’Europe en titre, comme l’expliquait Iniesta en conférence de presse mardi :

« Ça a été un moment qu’on veut laisser derrière nous, une situation difficile, commode pour personne. Mais maintenant, on est concentrés sur ce qui est devant nous. »

Iniesta : « l’équipe a démontré une fois de plus sa personnalité »

Une situation difficile à gérer d’autant plus que l’Espagne a vécu un début de match cauchemardesque en concédant l’ouverture du score dès la 2e minute de jeu. Sûre de ses principes, la Roja ne s’est pas laissée abattre et a finalement égaliser, avant d’encaisser un but gag sur une boulette de son gardien, au plus mauvais moment possible, juste avant la mi-temps.

Une fois encore les champions du monde 2010 se sont relevés et ont décroché un match nul 3-3 au terme du plus beau match de la compétition à l’heure actuelle. Preuve de cette force de caractère pour Iniesta :

« On doit continuer d’avancer. Le match de l’autre jour n’était pas facile. Tout le monde sait ce que représente ce genre de moment, et l’équipe a démontré une fois de plus sa personnalité. »

Attention au relâchement 

Le désormais ex-Barcelonais en est conscient, si le début de Coupe du monde tourmenté est derrière eux, les Espagnols ne doivent pas se relâcher avant d’affronter l’Iran, tombeur du Maroc et leader du groupe B, mercredi à Kazan.

« On ne veut pas s’arrêter là évidemment. Le match contre l’Iran sera difficile, on doit en être conscients. »

Une victoire permettrait à la Roja de faire un grand pas vers les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018.

 

Publicités