Archives du mot-clé Kanté

Coupe du monde 2018 : Les tops du premier tour

 

7786392_771f7a28-758a-11e8-9d1a-96cec5ced457-1_1000x625.jpg
Luka Modric, joueur de ce premier tour de la Coupe du monde 2018, permet à la Croatie de battre l’Argentine /AFP

Le match :

Portugal – Espagne (3-3) :

C’était l’une des affiches de cette phase de poule et on peut dire que l’on n’a pas été déçu. Spectacle, suspens, renversement de situation, tous les ingrédients d’un grand match de football ont été présents au Fisht Stadium de Sotchi. Un score final de 3-3  ponctué de la meilleure prestation collective de l’Espagne depuis le début de la Coupe du monde et d’une performance exceptionnelle de Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé. 

L’équipe :

La Croatie

Dans la lignée de son premier tour de l’Euro 2016, la Croatie a une nouvelle fois séduit le public grâce à son jeu collectif. Les joueurs de Zlatko Dalić sont sortis 1er d’un groupe relevé en décrochant 3 victoires en 3 matches dont celle obtenue face à l’Argentine 3-0. Emmené par un Luka Modric étincelant et bien épaulé par les autres stars croate Rakitic, Mandzukic ou encore Perisic, les joueurs du maillot au damier vont tenter de confirmer cet excellent début dans les matches à élimination direct.

L’équipe type :

Kasper Schmeichel (Danemark) : Seulement un but encaissé pour le gardien Danois, un penalty de l’Australien Jedinak, mais surtout 12 arrêts effectués. En point d’orgue, sa deuxième mi-temps contre le Pérou pendant laquelle il a réalisé des parades impressionnantes qui ont grandement contribué à la qualification des Danois pour les 8e de finale.

Alexander Kolarov (Serbie) : Le latéral gauche de la Serbie n’a pas pu empêcher l’élimination de son équipe mais il a répondu présent sur le terrain. Auteur d’un bon travail défensif, il s’est aussi illustré en inscrivant le coup franc qui a offert la victoire à la Serbie contre le Costa Rica.

Diego Godin (Uruguay) : Pilier de la meilleure défense de la compétition (0 but encaissé), le défenseur de l’Atletico Madrid est le symbole de la solidité uruguayenne. Impressionnant dans les duels et le jeu aérien il n’a pas failli à sa réputation.

Yerry Mina (Colombie) : De bonnes prestations en défense et une grande présence en attaque pour le défenseur du FC Barcelone. Il termine la phase de groupe en tant que meilleur buteur de la Colombie avec à son crédit l’ouverture du score face à la Pologne et le but de la qualification contre le Sénégal.

Šime Vrsaljko (Croatie) : Le latéral droit de l’Atletico de Madrid a été titulaire lors des deux matches où la Croatie n’a pas pris de but. Il a confirmé sa bonne saison espagnole en étant solide dans les duels et n’a pas hésité à apporter son soutien en attaque avec plus ou moins de réussite. A son crédit l’un des plus beaux tacles de la compétition en zone mixte :

« J’ai vu les Argentins tomber par terre et pleurer comme des petites filles. Sampaoli (le sélectionneur argentin) pense qu’ils nous ont dominés, mais je ne sais pas de quel match il parle »

N’Golo Kanté (France) : Il a récupéré 29 ballons depuis le début de la Coupe du monde et s’empare de la première place dans cette catégorie. Pas toujours placé à sa meilleure place par Didier Deschamps, il a été étincelant contre le Pérou à son poste préférentiel.

Luka Modric (Croatie) : Le joueur de ce début de Coupe du monde. Comme au Real Madrid, il a été étincelant et s’est comporté en vrai métronome de son équipe. Actif à la récupération, il a aussi inscrit un magnifique but contre l’Argentine.

Isco (Espagne) : Si l’Espagne n’est pas rayonnante dans ce début de tournoi, Isco a réussi à tirer son épingle du jeu. Le joueur du Real Madrid a démontré une nouvelle fois sa qualité technique et sa capacité à jouer dans les petits espaces et s’est érigé en véritable meneur de jeu de la Roja.

Cristiano Ronaldo (Portugal) : Décevant dans son dernier match contre l’Iran (1-1) avec un penalty raté, CR7 reste le principal artisan de la qualification portugaise. Auteur d’un match exceptionnel contre l’Espagne, il a aussi offert la victoire au Portugal contre le Maroc.

Denis Cherichev (Russie) : Remplaçant au départ, il a profité de la blessure de Dzagoïev pour réaliser une entrée en fanfare et inscrire deux superbes buts contre l’Arabie Saoudite. Le joueur de Villareal a ajouté un troisième but contre l’Egypte.

Romelu Lukaku (Belgique) : Il termine le premier tour avec 4 buts en 2 matches joués. Il est le finisseur de la meilleure attaque du Mondial (9 buts) et impose, comme à son habitude, un défi physique intense aux défenseurs adverses auquel il a ajouté une belle efficacité.

 

France – Australie (2-1) : Les notes des Bleus

La France s’est difficilement imposée face à l’Australie (2-1) pour son entrée dans la Coupe du monde 2018. Voici les notes des Bleus : 

Dfz8-xdWAAE_-Lh

Lloris (6) : Il n’a pas eu énormément de travail mais il a réussi à être décisif en effectuant une belle parade sur un coup franc Mooy détourné par Tolisso (18e). Rassurant dans les airs, il est pris à contre pied sur le penalty de Jedinak (63e).

Pavard (5) : Une première demi heure compliquée pour lui avec quelques fautes évitables qui ont amené des coups francs pour les Australiens. Plus rassurant ensuite, mais restant discret offensivement.

Varane (6) : Serein en défense, il a fait le boulot avec sérieux et a bien tenu son rôle de patron de la défense française.

Umtiti (3) : Il est apparu parfois fébrile au niveau de son placement et des relances dans la lignée de ses matches de préparation. Responsable sur le but australien puisqu’il concède un penalty sur un réflexe étonnant ou il boxe le ballon de la main.

Hernandez (6) : Auteur d’un match solide en défense, il a été rassurant et a tenté quelques montées dans son couloir gauche notamment en première mi temps.

Kanté (5) : Il s’est bien battu dans sa position de sentinelle qui n’est pas forcément sa meilleure. Il est le Français qui a récupéré le plus de ballon, ce qui récompense sa grande activité.

Tolisso (4) : Très performant dans les matches de préparation, le milieu du Bayern Munich a eu du mal à confirmer. Il a failli tromper Lloris et a manqué d’influence dans le jeu. Auteur d’une faute « intelligente », il empêche une contre attaque australienne alors que le score était de 1-1 (78e).

Pogba (6) : Il est loin d’avoir tout réussi dans son match mais il a été décisif. Tout d’abord, c’est lui qui réalise l’ouverture vers Griezmann amenant le penalty, et c’est lui qui marque de manière très chanceuse le deuxième but des Bleus.

Griezmann (4) : Décevant dans le jeu, le joueur de l’Atletico de Madrid a rarement fait le bon choix à l’instar de ses coéquipiers de l’attaque. Il obtient et transforme avec beaucoup de sang froid le penalty de la France malgré tout.

Dembélé (3) : Le joueur du FC Barcelone a eu beaucoup de mal à exister. Fantomatique la plupart du temps, il a n’a touché que très peu de ballon et a semblé parfois perdu sur le terrain.

Mbappé (3) : Il s’est signalé avec une belle frappe en angle fermé d’entrée de jeu puis il a un peu disparu de la circulation. Il a souvent fait preuve d’individualisme et a tenté trop de choses compliquées.